est-il vraiment possible de la plafonner ?

DÉCRYPTAGE – À l’image des loyers encadrés, l’Union nationale des propriétaires immobiliers veut mettre fin à l’envolée de la taxe foncière. Est-ce constitutionnel ?

La taxe foncière a eu beau moins flamber ces 4 dernières années, les propriétaires sont toujours excédés. En France, l’impôt local payé par plus de 32 millions de contribuables représente l’équivalent de 2,3 mois de loyers, selon l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI). Avec des disparités locales bien sûr. À Fontanes-de-Sault, petit village de l’Aude (11) où vivent seulement… 5 âmes, selon les dernières statistiques de l’Insee, la taxe foncière pèse l’équivalent de 6 mois (!) de loyer. À l’inverse, c’est à Neuilly-sur-Seine (92) que l’impôt est le moins lourd pour les propriétaires : moins d’un mois de loyer.

Le poids croissant de la taxe foncière, notamment en raison de la hausse des «petites» taxes (inondations, ordures ménagères, taxe spéciale d’équipement…) fait tellement enrager les propriétaires que l’UNPI a ressorti du placard cette semaine, une idée qu’elle avait lancée il y a 5 mois : le plafonnement de la taxe foncière. Histoire de relancer le débat,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici