Conflit en Ukraine, les VPN à la rescousse des journalistes

Depuis l’invasion de l’Ukraine par les forces russes, le nombre de téléchargements de VPN a explosé en Russie, peu friande habituellement de ce genre de service. À leur manière, les différents acteurs du domaine de la cybersécurité essaient d’apporter leur soutien à l’Ukraine.

ProtonVPN s’engage par exemple à reverser 10 % des revenus générés par les nouveaux abonnements à leurs différents services aux efforts de secours sur place. La société s’est engagée également à soutenir les journalistes sur place.

ExpressVPN a profité de l’occasion pour mettre en avant son programme pour la presse, un service disponible pour les journalistes, sociétés civiles ou associations à but non lucratif afin de disposer d’une connexion plus sûre.

D’autres fournisseurs proposent également pour l’occasion une bande passante gratuite plus importante. TunnelBear offre maintenant gratuitement 10 Go pour les personnes situées en Ukraine tandis que Windscribe gère au cas par cas et conseille aux personnes concernées d’entrer en contact avec le service client.

Une mobilisation générale

D’autres acteurs se mobilisent également pour fournir leur expertise en cybersécurité et leur soutien au peuple ukrainien, leurs alliés ainsi qu’aux journalistes en reportage sur place. C’est le cas d’entreprise comme Bitdefender en association avec la direction nationale de la sécurité informatique (DNSC), mais pas seulement.

Runa Sandvik, une experte américaine en sécurité informatique, propose via son compte Twitter d’offrir gratuitement un soutien et des outils de sécurité numérique aux journalistes qui ont fait le choix de rester sur place.

En parallèle, la défense s’organise également par la voie numérique. La communauté de pirates, l’IT Army of Ukraine, s’est mobilisée pour proposer des cibles et des tâches afin d’aider à repousser l’invasion. L’organisation a été rejointe par le célèbre groupe Anonymous qui a déclaré la guerre au Kremlin.

A lire aussi : 

Source : techradar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici