pourquoi Laurent Voulzy a refusé d’être juré, mais aurait aimé être candidat

INTERVIEW

The Voice le voulait dans son équipe. Lorsque la version française du télécrochet est lancée en 2012, Laurent Voulzy est approché pour faire partie du jury. On insiste même. Mais le chanteur refuse. Pourtant, il est très loin d’être contre les émissions de concours de chant, comme il l’explique dimanche sur Europe 1, à l’occasion de son invitation dans l’émission d’Isabelle Morizet Il n’y a pas qu’une vie dans la vie. Deux raisons viennent expliquer le refus de Laurent Voulzy.

 

« La première raison, c’est que, vraiment, j’étais embarqué dans un autre projet. Je savais que je n’aurais pas le temps de faire les deux. On m’a expliqué que si, je pourrais. Mais je savais que la lenteur avec laquelle je travaille m’empêcherait de me consacrer à deux choses de cette ampleur en même temps », indique l’auteur-compositeur-interprète. « Et la deuxième chose, c’est que je ne me sentais pas apte à juger des gens. Je ne critique absolument pas ce qu’ils font. Je ne dis pas que je ferais pas un jour. Mais, quand on me l’a demandé, je me sentais pas le dire qui était bien ou pas bien. Je ne me sentais pas cette étoffe. »

Un concours de chant remporté à 17 ans

Laurent Voulzy insiste : il « ne critique absolument pas le principe ni des gens qui se présentent à des concours de chant, ni des jurés ». Il faut dire qu’il a lui même participé à des concours de chant, bien qu’ils n’étaient pas télévisés.

« J’étais en vacances à Saint-Brevin, j’avais 17 ans. Et il y avait une voiture qui passait en annonçant avec un haut-parleur un grand concours de chant sur la place du marché », se souvient l’artiste. « Ma mère m’a dit d’y aller, j’ai dit non. J’étais avec un copain qui faisait partie du groupe dans lequel je jouait en banlieue. Ma mère a tellement insisté que l’on s’est présenté. Et on a gagné. »

 

Le futur auteur-compositeur-interprète remporte alors un droit à auditionner chez Pathé-Marconi. « J’y suis allé au moins un an et demi après. Et ils ont trouvé que c’était bien. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’ai pas donné suite », s’étonne-t-il aujourd’hui. « Mais il y aurait eu un The Voice à mon époque, peut-être que je me serais inscrit. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici