Russie : PayPal, MasterCard et Visa interrompent leurs services

Alors que les différents gouvernements prennent des sanctions à l’encontre de la Russie et font pression pour que l’invasion s’arrête, de nombreuses entreprises de divers secteurs décident elles aussi de retirer leurs produits ou services.

Après des éditeurs de jeux vidéo, des fabricants de smartphones ainsi que des plateformes de streaming, c’est au tour de services de paiement de se retirer du pays.

Ce week-end, le PDG de PayPal Dan Schulman a déclaré son soutien à l’Ukraine et condamne comme une grande partie de la communauté internationale « la violente agression militaire de la Russie en Ukraine ». Néanmoins, la société continuera de traiter les retraits des clients afin de ne pas geler leur solde disponible.

PayPal avait déjà suspendu ses services nationaux en 2020, mais autorisait encore les transactions transfrontalières. En début de semaine, PayPal a suspendu la création de nouveaux comptes ainsi que son service de transfert international Xoom en Russie.

MasterCard et Visa suspendent leur service

Début mars, MasterCard et Visa avaient cessé de traiter les transactions des banques russes visées par les sanctions. Ce week-end, l’Assiociated Press a rapporté que toutes les opérations dans le pays seraient suspendues.

Par conséquent, les cartes MasterCard émises par les banques russes ne seront plus prises en charge et celles émises en dehors du pays ne fonctionneront plus dans le pays (que ce soit pour les retraits ou les paiements en magasin).

Visa devrait faire de même dans les jours qui suivent.

Une pression en hausse

Cumulés à la décision prise d’exclure la Russie du système SWIFT, ces nouvelles sanctions font monter la pression financière exercée sur le pays et ses habitants.

Il n’est pas rare que des gouvernements prennent des sanctions envers d’autres gouvernements. Cependant, la mobilisation massive du secteur privé dans la prise de sanction risque de créer un précédent qui pourrait avoir de nombreuses conséquences à long terme.

Article CNET.com adapté par CNETFrance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici