Année record pour la filière française du meuble

Un tiers du mobilier vendu en France est fabriqué dans l’Hexagone. Cette part se stabilise.

Les Français se sont rarement autant souciés de l’aménagement de leur logement. Depuis le début de la crise sanitaire, les ventes de meubles, de cuisines et autres équipements de salles de bains décollent. En 2021, elles ont progressé de 14 % sur un an et de 8,8 % sur deux ans. L’engouement pour la cuisine, réinvestie lors de la fermeture des restaurants, est particulièrement fort (+ 19,5 % sur un an, + 16 % sur deux ans). Distributeurs et fabricants notent que les clients sont prêts à dépenser davantage. Le budget moyen s’est accru de 6,4 %. Parallèlement, les prix ont grimpé de 3,2 % selon l’Insee, en raison de la flambée des prix de certaines matières premières et du transport.

Cet engouement profite à la filière française. 35 % du mobilier vendu en France y est fabriqué. C’est le cas de 65 % des lits et de la moitié des cuisines, alors que c’est seulement 5 % des jouets ou du textile. «Cette part baisse très nettement depuis vingt ans. Mais depuis deux ans, nous avons enrayé cette chute»…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 64% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici