Philippe Juvin (LR) milite pour une sortie de la France de la CEDH

Europe 1
19h40, le 25 octobre 2021, modifié à
19h49, le 25 octobre 2021
Sur le plateau de « Punchline », lundi soir, le candidat à la présidentielle Philippe Juvin s’est déclaré favorable à la sortie de la France de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Le maire de La Garenne-Colombes estime que l’institution communautaire bloque des décisions en matière d’immigration.INTERVIEW

Selon lui, c’est un blocage dans l’application de la politique migratoire de la France. Pour Philippe Juvin, candidat LR à l’élection présidentielle via le congrès du parti, le 4 décembre, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) ne permet pas d’appliquer des quotas sur l’immigration, l’une de ses propositions principales sur ce thème. Le maire de La Garenne-Colombes a défendu la sortie au moins temporaire de la CEDH sur le plateau de Punchline, lundi soir.

Des « problèmes » sur l’article 8

« La Cour européenne des droits de l’Homme pose problème sur certains articles, en particulier l’article 8 qui parle d’immigration et de regroupement familial », défend le candidat LR. « Quand vous lisez l’article 8, il ne pose pas problème parce qu’il donne priorité à la loi. Or, ce qui pose problème, c’est la jurisprudence, l’interprétation de la loi. »

« Plusieurs pays se plaignent de cette interprétation jusqu’au-boutiste des juges de la CEDH », poursuit le candidat. « Il faut décider que nous sortons de la CEDH, tant qu’au moins l’article 8 n’a pas été réécrit et réaffirmé dans sa pureté initiale. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici