« Faites-vous vacciner avec la troisième dose », appelle Gabriel Attal

Manon Fossat
09h22, le 26 octobre 2021, modifié à
09h28, le 26 octobre 2021

La France a de nouveau franchi la barre des 5.000 cas quotidiens de Covid-19 selon les chiffres de Santé publique France, qui confirment que les contaminations repartent à la hausse depuis fin octobre. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, était l’invité de Sonia Mabrouk dans Europe Matin mardi. Il a lancé un appel aux personnes éligibles à la 3e dose, expliquant l’importance de ce rappel.INTERVIEW

La France a de nouveau franchi la barre des 5.000 cas quotidiens de Covid-19. Les contaminations repartent en effet à la hausse mais les données hospitalières, elles, restent relativement rassurantes. Invité d’Europe Matin mardi, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a reconnu qu’une reprise de l’épidémie était observée un peu partout en Europe et a appelé les plus de 65 ans à se faire injecter la troisième dose de vaccin.

« Ca repart très fort dans les pays de l’Est, c’est même préoccupant, notamment en Russie avec des niveaux jamais atteints. On ne peut pas parler de cinquième vague mais il y a un très léger rebond. Il faut continuer à être vigilant d’autant que la grippe et la bronchiolite arrivent », a-t-il relevé.

« Il faut faire le rappel vaccinal »

Le porte-parole du gouvernement a donc appelé à la prudence. « Il faut continuer à respecter les gestes barrières, garder nos outils comme le pass sanitaire, et pour les personnes les plus âgées et les plus fragiles, il faut faire le rappel vaccinal », a insisté le porte-parole du gouvernement. « Je lance un appel à ceux qui ont plus de 65 ans : ‘Faites-vous vacciner avec la troisième dose' ». 

Selon lui, les études scientifiques montrent que lorsqu’il existe une fragilité liée à l’âge, la protection diminue. « Au bout de six mois environ, cette protection conférée par le vaccin a tendance à diminuer. Donc c’est très important de faire le rappel », a-t-il poursuivi. A l’heure actuelle, un tiers des personnes éligibles ont reçu leur troisième dose. « C’est beaucoup, on est au-dessus de la plupart des pays européens, mais c’est encore trop peu. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici