le sauvetage de la banque Monte dei Paschi compromis

RÉCIT – Les discussions entre l’État italien et Unicredit pour la reprise de la vénérable banque sont rompues.

Rome

Fin de partie ou coup de bluff? Le naufrage sans fin de «la plus vieille banque du monde», Monte dei Paschi di Sienna, alias MPS, connaît un nouvel épisode retentissant qui agite toute la finance italienne.

En juillet 2017, avant d’apporter 5,4 milliards à la banque MPS, l’État italien s’était engagé vis-à-vis de l’Europe à revendre sur le marché avant la fin 2021 ses 68 % au privé. En octobre 2020, il lançait le processus, en tentant de forcer la main à Unicredit et à son président, le Français Jean-Pierre Mustier, qui, le mois suivant, avait fini par partir. Coup de théâtre ce dimanche: le Trésor et Unicredit annoncent l’échec de leurs négociations.

Lundi, les quatre obligations subordonnées émises par MPS se sont effondrées à Milan tandis que le coût de l’assurance sur sa dette s’est envolé. Le marché craint qu’une «recapitalisation de précaution» de MPS par l’État n’impose tôt ou tard un partage des charges.

Le rebondissement remet à plat l’avenir même de MPS, cette vénérable banque

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici