Ce que l’on sait de la rencontre Marine Le Pen / Viktor Orban, cruciale pour la candidate

Louis de Raguenel, édité par Manon Fossat
10h49, le 26 octobre 2021, modifié à
11h40, le 26 octobre 2021

Marine Le Pen est reçue mardi par le dirigeant ultraconservateur hongrois Viktor Orban, l’occasion pour tous deux de marteler leur message souverainiste à six mois de délicates élections. Un rendez-vous crucial pour la candidate du Rassemblement national, quelques semaines après la visite d’Éric Zemmour.

C’est pour la candidate du Rassemblement national un rendez-vous très attendu, un mois après la visite du polémiste Éric Zemmour, son rival potentiel, mais encore non déclaré à la présidentielle française de 2022, et de sa nièce Marion Maréchal. Marine Le Pen est à Budapest mardi pour rencontrer le Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Une visite extrêmement importante pour muscler sa crédibilité internationale. Et l’enjeu est tel qu’elle est arrivée dimanche soir à Budapest, pour une série de visites privées qui ont eu lieu lundi. 

Après un accueil sur le tarmac de Budapest par la propre protection personnelle de Viktor Orban, digne d’un chef d’État, Marine Le Pen est allée visiter la basilique Saint-Étienne pendant que les grands orgues jouaient du Jean-Sébastien Bach à pleins tuyaux. Dans ce lieu propice à la prière, visiblement émue, elle s’est recueillie et a même allumé un cierge pour la France. Tout un symbole.

Une visite inédite

À l’heure du déjeuner au New York Café de Budapest, un orchestre lui a fait la surprise de jouer La vie en rose d’Édith Piaf, ainsi que la musique du film Le Professionnel. La journée de lundi s’est terminée par un moment de recueillement devant le mémorial des Chaussures au bord du Danube, dédié aux victimes juives de la Shoah.

Autant dire que Marine Le Pen a tout fait pour que sa rencontre de ce mardi matin, suivie d’un déjeuner avec Viktor Orban, se passe au mieux. Surtout que c’est la première fois qu’elle rencontre le Premier ministre hongrois. L’enjeu de crédibilité est immense pour Marine Le Pen après la visite d’Éric Zemmour. Un voyage qui avait été très médiatisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici