«Notre préoccupation est de pouvoir financer la protection sociale»

Europe 1
08h49, le 25 mars 2022, modifié à
09h38, le 25 mars 2022

Au micro de Dimitri Pavlenko, Élisabeth Borne, la Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, estime que la proposition de la retraite à 60 ans est incompatible avec le financement de la protection sociale.

Invitée de la matinale d’Europe 1 ce vendredi 25 mars, Élisabeth Borne, Ministre du Travail, estime que la retraite à 60 ans ne permet pas de financer les services de protection sociale à l’instar de la retraite : « On est tous attachés à la protection sociale et ceux qui proposent de partir à la retraite à 60 ans, je voudrais qu’ils m’expliquent comment on finance alors la protection sociale. Est-ce qu’on baisse la retraite ? Est-ce qu’on augmente les impôts et on détruit des emplois ? », s’interroge la Ministre.

« Il est indispensable pour financer cette protection sociale de travailler plus longtemps », a déclaré Élisabeth Borne.

Prise en compte de la pénibilité des métiers ?

Concernant l’épineuse question de la pénibilité des métiers, la Ministre affirme qu’il y aura « une concertation » pour prendre de la réalité des professions : « j’entends des inquiétudes de personnes qui disent, ‘moi dans ce métier, je ne vais pas pouvoir continuer.’ Evidemment, il y aura une concertation pour prendre en compte la réalité des métiers. Ce n’est pas pareil lorsqu’on travaille dans un bureau ou lorsqu’on est, par exemple, carreleur »

 

« Il faut aussi prévenir cette usure professionnelle pour ceux qui sont dans des métiers qu’on ne peut pas exercer très longtemps, il faut qu’ils puissent aller vers d’autres métiers » a affirmé Élisabeth Borne. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici