Kyotherm, la start-up qui valorise la chaleur renouvelable

La jeune pousse française s’adresse principalement aux industriels souhaitant réduire leur empreinte carbone.

Alors que l’alimentation de l’Europe en gaz russe est plus que sujette à caution, il existe des solutions largement sous-exploitées aujourd’hui. L’une d’entre elles porte sur la chaleur renouvelable. «Kyotherm finance et met en œuvre des installations de génération de chaleur issue de sources renouvelables comme la biomasse, la géothermie ou le solaire thermique», explique Arnaud Susplugas, son président.

La technologie est là aujourd’hui. La start-up s’adresse principalement aux industriels qui souhaitent réduire leur empreinte carbone. La société a ainsi passé un accord avec le géant ArcelorMittal afin de réutiliser la chaleur produite par les fours du site de Saint-Chély-d’Apcher, en Lozère, pour créer un réseau de chauffage qui alimente plus de 11.000 logements.

Et la start-up a le vent en poupe. Début mars, elle a levé 45 millions d’euros auprès de fonds d’investissement ou de familly offices, comme Andera Partners, Noria, Johes, Starquest ou Ciclad, mais également de Bpifrance. Au total…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici