les Français de plus en plus à droite, selon une enquête

Alexandre Chauveau, édité par Solène Leroux
14h19, le 27 octobre 2021, modifié à
14h22, le 27 octobre 2021

La France s’ancre-t-elle de plus en plus à droite ? À six mois de la présidentielle, une enquête Fondapol/Le Figaro réalisée par Opinionway tend à le démontrer. Le bloc de droite progresse, tandis que celui de gauche recule. 37% des électeurs Français se considèrent ainsi à droite, tandis que la gauche représente 20 % des votants.DÉCRYPTAGE

Certains politiques le répètent à l’envi : « La France est à droite. » Un sondage de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) pour Le Figaro leur donne raison aujourd’hui. À la question « sur une échelle de 1 à 10, à quelle place vous situez-vous ? », le 1 correspondant aux idées les plus à gauche et le 10 les plus à droite, 37% des électeurs répondent entre 6 et 10, à droite donc. Soit quatre points de plus qu’en 2017. À l’inverse, de moins en moins de Français se placent à gauche ou au centre. La gauche représente ainsi 20% des électeurs, contre 25% il y a quatre ans.

Seulement 34% d’électeurs potentiels à gauche pour la présidentielle

Cette tendance se ressent aussi dans les thèmes qui font partie des priorités des Français selon les personnes interrogées. La sécurité, l’immigration et la réduction du chômage se retrouvent notamment en tête des préoccupations.

Si on regarde l’impact sur la présidentielle, on observe que 56% des Français pourraient voter pour un candidat de droite quel qu’il soit, de Xavier Bertrand à Marine Le Pen, en passant par Éric Zemmour ou Nicolas Dupont-Aignan.

La gauche, elle, ne forme un bloc que de 34% d’électeurs potentiels. Autre information délivrée par l’enquête, les classes populaires sont davantage tentées par la droite. 63% des personnes sans diplôme ou faiblement diplômées interrogées voteront ainsi pour un candidat de droite en 2022.

La droite apparaît donc en position de force pour 2022, en tout cas sur le papier. Dans les faits, l’étude conclut qu’aucune figure ne se détache clairement dans le paysage politique actuel. Les Républicains ont perdu en influence, et la droite conservatrice et souverainiste, se divisent entre Éric Zemmour et Marine Le Pen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici