les catastrophes naturelles précipitent Scor dans le rouge

Le réassureur a essuyé une perte de 41 millions au troisième trimestre.

La succession de catastrophes naturelles, dont les inondations en Europe et le passage de l’ouragan Ida sur la côte nord-ouest des États-Unis cet automne, se lit dans les comptes de Scor, dont le métier est d’assurer les assureurs. Ils ont viré au rouge au troisième trimestre 2021, affichant une perte nette de 41 millions d’euros. Toutefois, Scor a montré «sa capacité à absorber les chocs» avec des résultats sur les neuf premiers mois de 2021, qualifiés, mercredi, de «résilients» par Laurent Rousseau, directeur général du groupe. Cela, malgré 708 millions d’euros de charges passées sur les comptes depuis janvier 2021, au titre des catastrophes naturelles, dont 343 millions pour les seules inondations en Europe et l’ouragan Ida.

La perte trimestrielle est en outre inférieure aux prévisions. Ce sont des résultats «clairement positifs, avec des sinistres “catastrophes”, inférieurs aux craintes», ainsi qu’«une croissance plus rapide que prévu en raison de la hausse des prix (des primes de réassurance,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici