Roboat : le bateau-taxi autonome du MIT fait ses débuts à Amsterdam

La mobilité, surtout dans les centres-ville surchargés, est devenue un enjeu capital pour les entreprises officiant dans le transport. Transports en commun, vélos et trottinettes électriques en location, initiatives en faveur du covoiturage, tous les moyens sont bons pour améliorer la circulation.

Des entreprises comme Google, Tesla ou encore Waymo travaillent sur la conduite autonome de leurs voitures afin de proposer des services de taxi entièrement automatiques. Cependant dans les villes disposant d’un réseau fluvial développé comme Venise ou Amsterdam, il est également possible de prendre un bateau-taxi pour aller d’un point A à un point B.

Un projet du MIT sur 6 ans

Le laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle (CSAIL) du MIT vient d’annoncer qu’il est prêt à déployer le Roboat après 6 ans de travail. Il s’agit d’un bateau autonome, capable de transporter jusqu’à 5 passagers, collecter les déchets ou encore assurer des livraisons.

Il est doté d’une autonomie de 10 heures par charge et peut se recharger sans fil. Pour se diriger, le bateau s’appuie sur les mêmes technologies que les voitures autonomes : GPS, caméras, LIDAR. Cette technologie embarquée lui permet une navigation précise et sûre. L’équipe a également ajouté des capteurs de proximité pour faciliter les manœuvres d’accostage.

Bien que complètement autonome, un opérateur se chargera de surveiller et de superviser les opérations depuis un centre de contrôle. Selon le MIT, un opérateur devrait être capable de surveiller jusqu’à 50 unités.

Testé en laboratoire dans une version réduite à deux passagers, le Roboat s’élancera dans les canaux d’Amsterdam ce jeudi 28 octobre dans sa version complète.

Source : Engadget

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici