Airbus, en forme, creuse son avance sur Boeing

L’européen relève son objectif de rentabilité tandis que le géant américain est à la peine avec le Max et le 787.

À l’approche de la fin 2021, Airbus et Boeing émergent lentement de la crise inédite, conséquence de la pandémie de Covid-19, qui a affecté l’aviation commerciale. Sur neuf mois, le géant européen, en meilleure santé, a distancé son concurrent américain, encore affecté par les problèmes de qualité du 787 Dreamliner, dont les livraisons sont à l’arrêt, et toujours suspendu à la décision de remise en vol du 737 Max en Chine. Cette dernière est espérée fin 2021.

Dans un contexte de reprise inégale du trafic aérien, Airbus a livré 424 appareils (+ 23,4 %) depuis janvier. Son chiffre d’affaires a augmenté de 17 %, à 35,2 milliards d’euros, et son résultat net a progressé à 2,6 milliards, soit 600 millions de plus qu’un an plus tôt. Raisonnablement optimiste, Airbus a relevé son objectif de résultat opérationnel à 4,5 milliards pour 2021, soit 500 millions de plus que prévu. De son côté, Boeing qui a livré 241 avions en neuf mois, a vu ses ventes progresser de 11 %, à 47,4 milliards de dollars.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici