les électeurs de La France insoumise votent blanc

Arthur de Laborde édité par Wassila Belhacine
19h32, le 17 avril 2022

Selon une consultation des électeurs de La France insoumise, 37.65% des personnes interrogées choisiront le vote blanc ou nul le dimanche 24 avril. Le vote Emmanuel Macron, lui, est donné à 33.4%. Malgré un virage à gauche dans son discours, le président-candidat semble avoir du mal à convaincre les électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

Dernière ligne droite pour Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Les deux finalistes se préparent pour leur dernière semaine de campagne et pour le débat de l’entre-deux tours, qui aura lieu mercredi soir. Pour le moment, rien n’est joué entre les deux candidats. Selon les sondages, Emmanuel Macron aurait une légère avance et se tiendrait dans une fourchette comprise entre 53 à 55.5 % contre 44.5 à 47 % pour Marine Le Pen.

L’enjeu de ce second tour est de convaincre les indécis, les abstentionnistes, mais également les soutiens de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de La France insoumise est arrivé en troisième position lors du premier tour de l’élection présidentielle. Dimanche dernier, Jean-Luc Mélenchon avait donné une seule consigne de vote à ses électeurs : « Il ne faut pas donner une seule voix à Marine Le Pen ». Une consultation organisée par La France insoumise indique que près de 38 % des électeurs de la France Insoumise auraient l’intention d’opter pour un vote blanc.

 

« Il s’agit de montrer que Mme Le Pen peut être encore pire que lui » 

Pour les électeurs qui ont cru en Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen n’est pas une option et Emmanuel Macron n’est pas vraiment une solution. Son programme à droite, symbolisé par la réforme des retraites, n’est pas éclipsé par sa promesse de mettre en œuvre une planification écologique, résume le député insoumis Eric Coquerel.

 

« Force est de constater que monsieur Macron ne nous aide pas dans cette campagne. Il s’agit de montrer que Mme Le Pen peut être encore pire que lui. Les promesses de monsieur Macron reprenant nos mots, je me dis que c’est un hommage à notre programme, mais ça ne va pas plus loin parce que si on regarde le contenu de son programme, on voit que c’est antinomique avec la planification écologique », explique le député au micro d’Europe 1.

Et pour convaincre les indécis dans cette dernière ligne droite, Emmanuel Macron était le samedi 16 avril en meeting à Marseille. Il a tenu à proposer une refondation avec un discours beaucoup plus écologiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici