François Hollande pourrait bien se présenter en Corrèze

Stéphane Place (à Tulle), édité par Juline Garnier
09h40, le 18 avril 2022, modifié à
10h26, le 18 avril 2022

Alors que la France insoumise a définitivement fermé la porte à un accord avec le Parti socialiste pour les législatives, certains souhaitent réinvestir les bancs de l’Assemblée. C’est le cas de François Hollande. L’ancien chef de l’État envisage de se présenter sur ses terres à Tulle, en Corrèze, où les habitants sont partagés quant à son potentiel retour.REPORTAGE

Un ancien chef de l’État peut-être de nouveau député ? La décision étonne, notamment à Tulle, la ville de Corrèze qui a fait connaître politiquement François Hollande. « Je vois qu’il est toujours présent, pourquoi il ne continuerait pas ? », confie une habitante. « On parle de lui, par exemple, aux législatives, on se dit tiens, pourquoi pas ? », complète un autre. En tout cas, sa présence à l’Assemblée pourrait revigorer le Parti socialiste, au pied du mur depuis le faible score obtenu par Anne Hidalgo et le refus de la France insoumise pour une alliance en vue des législatives.

« Disons que c’est surprenant. Mais bon, pourquoi pas ? Il est très attaché au pays de Tulle. Je pense que les gens l’aiment. » Ici, à Tulle, si cette électrice de gauche envisage volontiers un retour de l’ancien président de la République dans l’hémicycle lors des prochaines législatives, François Hollande, lui, se garde bien de donner une réponse claire.

Peut-il être considéré comme un député « lambda » en cas d’élection ?

« On dit tellement de choses. Mieux vaut laisser faire pour l’instant les Français, puis dire ce qui est important de prononcer au lendemain du scrutin pour évoquer les nouveaux enjeux qui se poseront nécessairement après une élection », déclare François Hollande au micro d’Europe 1.

Bernard Combes, fidèle ami de l’ancien président depuis de très longues années et maire de Tulle, reste prévenant. « À mes yeux, le risque de partir à une élection comme celle-ci dans une situation chaotique, ne permet peut-être pas de dessiner une victoire. Il faut quand même être bien conscient de l’état mental des électeurs », dit-il. « Qu’est-ce que François Hollande viendrait faire dans cette galère alors qu’il a été président de la République ? Par contre, il joue un rôle. Le fait de le jouer comme un député lambda, je n’en suis pas certain », explique-t-il.

Même si beaucoup ici saluent la simplicité de l’ex-chef de l’État, qu’ils tutoient et appellent affectueusement François, l’imaginer redevenir simple député les laisse souvent dubitatifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici