comment Macron veut éviter de tomber dans le piège de l’arrogance

Arthur de Laborde, édité par Juline Garnier
07h53, le 18 avril 2022, modifié à
12h34, le 18 avril 2022

L’ultime face-à-face entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen se tient mercredi à 21 heures. Les deux finalistes de l’élection présidentielle s’affronteront devant les Français. Pour se préparer à ce rituel de la Ve République, Emmanuel Macron a choisi une ambiance intime et studieuse à l’approche de ce rendez-vous.

Les deux écuries se préparent chacune avec beaucoup de soin au débat de l’entre-deux tours, le rendez-vous immanquable de chaque élection présidentielle. Dans le camp d’Emmanuel Macron, il est temps de se concentrer pour affronter une nouvelle fois son adversaire de 2017 : Marine Le Pen. Dès ce lundi, Emmanuel Macron va s’entourer de son cercle rapproché, sans toutefois s’isoler totalement. Au menu des séances de répétitions : son équipe a décortiqué le programme de Marine Le Pen pour aller la chercher sur le fond. Dans leur ligne de mire, il y a en particulier ses relations avec Vladimir Poutine, l’État de droit, l’appartenance à l’Union européenne ou encore l’économie.

Faire preuve d’humilité

« Il faut surtout détruire l’image de la ‘candidate du pouvoir d’achat’ qu’elle entend incarner », explique un cadre de la majorité. « Ce n’est pas la candidate du pouvoir d’achat, mais la candidate du pouvoir des chats », s’amuse-t-il. Pas question, en revanche, de s’attaquer à la personne de Marine Le Pen. L’entourage d’Emmanuel Macron insiste sur l’humilité et l’empathie dont il devra faire preuve, lui qui se voit parfois reprocher son arrogance.

« L’exercice s’annonce difficile », prévient un conseiller qui s’attend à des tirs en rafale de Marine Le Pen sur les thèmes de l’appauvrissement des Français ou du président des riches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici