Un vent d’optimisme souffle sur les principaux ports français

Le trafic de conteneurs n’a jamais été aussi important qu’en 2021. Et la croissance devrait se poursuivre, malgré la montée des incertitudes.

Quand les ports du nord de l’Europe toussent, les ports français sourient. C’est un peu le bilan de l’année 2021. Les géants Anvers (Belgique) et Rotterdam (Pays-Bas) ont, certes, enregistré des hausses de leur trafic, après une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19. Mais ces hausses sont bien modestes (+ 7,3 % à Rotterdam, + 3,8 % à Anvers) comparées au dynamisme des ports français. Le Havre, le numéro un hexagonal, a par exemple enregistré un bond de 28 % de son trafic l’an dernier. «Nous avons franchi le cap très symbolique des 3 millions de conteneurs», se félicite Stéphane Raison, le directeur général d’Haropa Port, l’établissement public qui regroupe tous les ports de l’axe Seine, depuis Le Havre jusqu’à Paris en passant par Rouen.

Et ce dynamisme dans les conteneurs a concerné tous les ports français. Au Havre donc, mais également à Marseille-Fos ou à Dunkerque. La reprise économique est passée par là. Elle a provoqué un engorgement des ports de la mer du Nord – Anvers, Rotterdam…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici