«La gauche est sectaire et les Français doivent s’en rendre compte», assène Louis Aliot

Laura Laplaud
09h16, le 20 avril 2022, modifié à
09h32, le 20 avril 2022

À quelques heures du débat de l’entre-deux tours, le porte-parole de la campagne du Rassemblement national et soutien de Marine Le Pen, Louis Aliot dénonce la présence dans le paysage politique d’une gauche qu’il considère comme « sectaire ». « Il ne faut pas faire confiance à cette gauche », a-t-il assuré au micro de Sonia Mabrouk mercredi.INTERVIEW

C’est un propos déjà entendu. Le deuxième acte de la présidentielle opposera la leader du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, au président sortant Emmanuel Macron. Et si les candidats ne savent toujours pas pour qui iront les voix des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, arrivé en troisième position au premier tour de l’élection présidentielle, le porte-parole de la campagne de la candidate RN Louis Aliot dénonce la présence dans le paysage politique d’une « gauche sectaire » et s’affirme comme un homme « ni de droite ni de gauche ». 

« Une gauche qui veut tout interdire »

« Il y a des gens de gauche à l’époque qui défendaient la liberté, la laïcité, la démocratie, la souveraineté du peuple. Aujourd’hui, la gauche que nous avons, c’est une gauche qui veut tout interdire, il ne faut pas faire confiance à cette gauche-là », a-t-il lancé au micro de Sonia Mabrouk mercredi.

Le maire de Perpignan « regrette profondément » le changement de cette gauche. « La gauche est sectaire et les Français doivent s’en rendre compte », a-t-il ajouté. « Elle n’est pas capable d’assumer le résultat des urnes, le pouvoir partagé, elle est dans une vision très marquée de la démocratie », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici