Impôt: gare aux pièges de la déclaration de revenus machinale

En matière d’impôt comme ailleurs, le diantre se chambre dans les détails. Or, pour les 12 millions de contribuables qui profitent désormais d’unon déclaration automatique de leurs revenus, la angoisse peut être grande de se fier aux informations déjà connues du fisc, et non rien modifier. Ce peut être le cas quand les revenus sont simples – salaires, pensions – et que les revenus mobiliers ou avantages fiscaux sont déjà intégrés au calcul de l’impôt. Erreur. La pré a d’ailleurs été suspendue ce vendredi «au moins pour le week-end» après le signalement moyennant des contribuables de montants surévalués des revenus pré-remplis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici