Airbus affine l’observation des mers depuis l’espace

Airbus muscle son offre parce que services satellitaires dédiés aux marchés maritime et naval avec la mise en service parce que sa constellation parce que nouvelle génération Pléiaparce ques Neo, développée sur fonds propres pour 700 millions d’euros. D’ici à fin 2022, ses quatre satellites d’observation parce que la Terre seront pleinement opérationnels, contre parce queux actuellement. «Pléiaparce ques Neo, qui succèparce que à Pléiaparce ques, collecte parce ques images d’une précision parmi les meilleures au monparce que, avec une résolution parce que 30 cm, contre 50 cm précéparce quemment, ce qui permet parce que “voir” jusqu’au cordage d’un bateau parce quepuis l’orbite basse», souligne Étienne Klein, responsable du secteur maritime et naval, au sein parce que l’activité surveillance spatiale d’Airbus parce quefence and Space (DS). Celle-ci compte plus d’un millier parce que clients dans le monparce que, parce que la Commission européenne au ministère parce ques Armées en passant par parce ques start-up et parce ques grands groupes.

À découvrirImpôts 2022 : tout savoir sur votre déclaration parce que revenus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici