Test Honor 50 : notre avis

Il s’agit sans aucun doute du dernier smartphone fabriqué dans les mêmes usines de production que les terminaux de Huawei. Le Honor 50 ressemble comme deux gouttes d’eau au Huawei Nova 9 présenté quelques jours plus tôt par l’ancienne maison-mère de Honor. C’est surtout sous le capot que le dernier flagship Honor se démarque puisqu’il embarque les services Google ainsi qu’un SoC compatible 5G.

Le design du Honor 50 : comme un air de je ne sais quoi

Avec sa conception élégante et son esthétique moderne, le Honor 50 a tout d’un smartphone haut de gamme. Il est également très léger (175 g), ce qui pourrait être dû en partie à son cadre en plastique. Le constructeur affirme que le dos est en verre.

 

Difficile de ne pas penser aux Huawei P50 et P50 Pro, et surtout au tout frais Huawei Nova 9 lorsque l’on voit le smartphone de Honor. La marque étant désormais indépendante de Huawei, ses prochains modèles devraient proposer un look différent.

Le reste du téléphone comprend des caractéristiques familières comme les commandes de volume et d’alimentation sur la droite. Le menton comprend un port USB-C ainsi que l’un des haut-parleurs stéréo.

 

L’écran du Honor 50 : solide dans l’ensemble

Le Honor 50 dispose d’un écran OLED de 6,57 pouces avec une définition Full HD+ (1080 x 2340 pixels) et un taux de rafraîchissement maximal de 120 Hz. Bien que cela soit devenu plus courant sur les téléphones milieu de gamme, il est toujours agréable de profiter d’une telle fluidité. Il s’agit du même taux de rafraîchissement que sur les Galaxy S21 et Google Pixel 6 Pro, ainsi que sur le fleuron de Xiaomi, le Mi 11. Comme le Galaxy S21 et l’iPhone 13 Pro, le Honor 50 utilise un taux de rafraîchissement adaptatif qui peut intelligemment baisser lorsque vous effectuez une activité qui n’en bénéficierait pas, comme regarder une image fixe.

 

Partie photo du Honor 50 : un capteur de 108 mégapixels en tête de peloton

Honor s’enorgueillit d’une partie photo remaniée, prenant la forme d’un « double cercle » et d’une matrice d’appareils photo composée de quatre objectifs :

  • Grand-angle de 108 MP (f/1,9)
  • Ultra grand-angle de 8 MP (f/2,2)
  • Macro de 2 MP (f/2,4)
  • Capteur de profondeur de 2 MP (f/2,4)

L’appareil photo principal repose sur un grand capteur de 1/1,52″ et une grande ouverture à f/1,9. Outre la configuration de l’appareil photo, une multitude de modes sont à votre disposition pour vous permettre de faire par exemple du « picture in picture » afin de superposer la vue de la caméra avant sur la vue de la caméra arrière ou vice versa. Même si nous aimons créer du contenu, ces modes sont un peu gadgets pour nous, mais nous comprenons que d’autres puissent apprécier d’avoir tous ces outils de création de contenu facilement accessibles depuis le viseur de l’appareil photo.



Capture d’écran du mode multi-caméra. Sareena Dayaram/CNET

Honor a mis l’accent sur le capteur frontal de son smartphone. Il compte 32 mégapixels et est logé dans une encoche circulaire au centre supérieur de l’écran. Il possède un angle de vue de 90 degrés, ce qui vous permet d’intégrer un peu plus de paysage que d’habitude dans vos selfies. Nous avons été impressionnés par ce module. Les photos se sont révélées assez réalistes et détaillées.



Prise avec le filtre de beauté activé. Nous avons pu le faire basculer pour décider de l’intensité du filtre que nous voulions. Sareena Dayaram/CNET


Selfie pris dans une pièce sombre, la nuit, avec une faible visibilité. Sareena Dayaram/CNET



Prises avec l’appareil photo principal. Sareena Dayaram/CNET



Sareena Dayaram/CNET



Exemple de grand angle. 
Sareena Dayaram/CNET



Prises avec les réglages par défaut (1x). Sareena Dayaram/CNET



Exemple de zoom 5x. Sareena Dayaram/CNET



Photo avec un zoom 10x prise par un jour nuageux. Sareena Dayaram/CNET



Exemple de panorama. Sareena Dayaram/CNET

Comme vous venez de le voir, les photos sont nettes et riches en détails, certaines étant un peu plus nettes que nous ne l’aurions souhaité grâce au traitement IA. Le zoom numérique 10x nous a permis de capturer des images – même par temps de brouillard – d’objets éloignés, bien que leurs images se soient avérées floues. Il s’agit tout de même de sujets qui n’étaient pas visibles à l’œil nu, notamment par temps nuageux. Dans l’ensemble, nous pensons que ces appareils ont pris de bonnes photos pour leur prix.

Logiciel du Honor 50 : Magic UI 4.2 fonctionne sous Android 11

Honor et Huawei ont peut-être pris des chemins séparés, mais nous n’avons pas remarqué une tonne de changements sur Magic UI. Il y a un tas de réglages supplémentaires à explorer, tels que les paramètres de la batterie et les paramètres du mode Always-on, et dans l’ensemble, la surcouche est agréable à parcourir, sauf peut-être au niveau des nombreux modes et outils de l’application caméra susmentionnée.

Batterie et performances du Honor 50 : un smartphone fiable

La batterie a duré environ un jour et demi avec une utilisation classique. Cela signifie que nous avons passé quelques appels, envoyé quelques e-mails, regardé quelques vidéos YouTube et navigué sur Internet. Même lorsque vous êtes à court de jus, la batterie de 4 300 mAh du Honor se recharge rapidement, notamment grâce au chargeur filaire de 66W. Honor affirme que vous obtiendrez une charge de 70 % en 20 minutes seulement – et dans l’ensemble, cette affirmation s’est avérée exacte. D’après nos tests, la batterie s’est rechargée à plus de 50 % en seulement 15 minutes et il a fallu environ une heure pour la recharger complètement. Même sans inclure la recharge sans fil, on peut dire que l’anxiété liée à la batterie fera partie du passé lorsque vous utiliserez le Honor 50.

Le smartphone fonctionne avec un Snapdragon 778G, ce qui est respectable pour un téléphone milieu de gamme. En utilisation quotidienne, le téléphone a accompli toutes les tâches et nous n’avons pas remarqué de lenteur, même lorsque nous avons testé des jeux ou regardé des vidéos sur YouTube.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici