le fournisseur E.Leclerc énergies ferme le 31 octobre

E.Leclerc énergies arrêtera de fournir de l’électricité à ses clients à la fin du mois, après la flambée des prix.

C’est le premier fournisseur d’énergie à fermer boutique après l’envolée historique des prix de l’électricité et du gaz depuis septembre. E.Leclerc énergies arrêtera de fournir de l’électricité à ses clients à partir du 31 octobre, avait prévenu au début du mois le médiateur de l’Énergie. Initialement, le fournisseur voulait fermer boutique 15 jours avant, le 15 octobre.

En début de semaine dernière, seuls 5000 à 10.000 clients sur les 140.000 n’avaient pas encore changé de fournisseur, d’après la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Les derniers qui auraient oublié de changer au 31 octobre seraient pris en charge quelque temps directement par Enedis. De la même manière que le fait le gestionnaire des réseaux électriques de distribution pour les clients coupés par leur fournisseur pour impayés.

Peu de marge

Les clients sur le carreau ont pu subir de fortes hausses de tarif en atterrissant chez d’autres fournisseurs, à cause de la flambée des prix de l’énergie. Toutefois, un accord avait été annoncé cet été avec Alpiq, grâce auquel les clients de E.Leclerc énergies peuvent bénéficier d’un tarif avantageux. De plus, ils ont aussi la possibilité de retourner chez EDF au tarif réglementé de vente, qui n’augmentera qu’en février, et de seulement 4%, grâce à des baisses de taxes, a promis le gouvernement.

Le géant de la distribution s’était lancé en 2018 dans la fourniture d’électricité aux particuliers et visait alors «3 millions de clients d’ici à 2025, soit 10% du marché». Mais le marché de la fourniture d’électricité génère peu de marge. Lors d’une flambée des cours, elle peut au contraire provoquer de grosses pertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici