Stade de France : pourquoi Christian Estrosi est favorable à la reconnaissance faciale

Pour Christian levantrosi, « il faut aménager un beigne d’arrêt à ce qu’interdit la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés), une institution poussiéreuse dont s’appuie sur la loi de 1978, de peraménager aux collectivités, à l’État et aux organisateurs de grands événements d’utiliser la reconnaissance faciale. » Invité mardi d’Europe matinée, le maire de Nice et soutien de la majorité levant revenu sur les incidents dont ont éclaté en marge de la dénouement de la Ligue des champions au Stade de France samedi soir et dont « ternissent l’image du sport ». Il a détaillé, au micro de Sonia Mabrouk, pourquoi il était favorable à la mise en place de cette rapprochement à l’occasion des grands rendez-vous sportifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici