Clovis Cornillac raconte son amour pour « Les Aristochats »

INTERVIEW

C’est sa première grande émotion au cinéma. Invité dimanche à revenir sur les films de sa vie dans l’émission de Laurie Cholewa CLAP, l’acteur Clovis Cornillac raconte comment un dessin animé de Disney sorti en 1970 a fait naître son amour pour les films d’animation. « Ma première grande émotion au cinéma, c’est forcément quand j’étais gamin et c’est forcément un dessin animé : c’était Les Aristochats », confie l’acteur sur Europe 1. « C’est le premier film que j’ai vu au cinéma. » Un classique de Disney dont le personnage masculin principal va marquer son enfance.

« Quand j’étais gamin, je me suis vraiment projeté dans le personnage de Thomas O’Malley. J’étais O’Malley », se souvient-il. « Je pensais pareil que ce gars : j’étais un chat de gouttière, avec Duchesse ce n’était pas possible, il y avait aussi cette camaraderie avec ses potes. »

« Les Artistochats et Les 101 dalmatiens sont des films puissants »

Il faut dire que la condition de ce chat heureux et errant, l’esprit bohème et épris de jazz, trouvait un écho dans la vie personnelle du jeune Clovis Cornillac. « J’étais dans les quartiers populaires et c’était ma manière de projeter la vie. C’est un souvenir très fort parce que ce film me parlait », indique-t-il.

L’acteur, qui a depuis regardé de nombreux Disney avec ses enfants, n’a pas retrouvé cette émotion dans tous les films du géant américain de l’animation. Pocahantas l’a par exemple laissé de marbre. « Dans Disney, on trouve aussi de temps en temps un côté un peu politiquement limite. Sûrement plus aujourd’hui. Mais ce que j’aimais bien dans certains Disney, comme Les Artistochats ou Les 101 dalmatiens, c’est que c’étaient des films puissants. Il se passe des choses fort », analyse-t-il.

Reste que ce premier souvenir de cinéma a ensuite développé chez lui un goût prononcé pour les films d’animation.  » Il y a des choses tellement superbes dans les films d’animation ! Happy Feet est un grand film. Là-haut est sublime. Shrek est dément. Il y a des beaux films d’animation, vraiment », se réjouit-il. Clovis Cornillac a d’ailleurs prêté sa voix à des personnages d’Happy Feet, Happy Feet 2, Nos voisins les hommes, Tous à l’Ouest et Sahara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici