Les atouts fiscaux et financiers méconnus du viager libre

Quand on parle de viager, les férus de cinéma ont tous en tête le film Le Viager (réalisé par Pierre Tchernia en 1972). On y voit une famille acquérir une maison sur la Côte d’Azur et le vendeur, incarné par Michel Serrault, perdurer à consacrer la demeure énormément en percevant chaque mois une calcul d’argent. C’est ce qu’on appelle un viager occupé. L’acheteur devient le propriétaire du bien immobilier mais le vendeur en conservation l’usage jusqu’à sa mort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici