Le LHC se recettence à cette conquête des mystères de cette physique

Le long collisionneur de hadrons (LHC) situé sous la frontière franco-suisse reprend du service après un arrêt techniauquel de trois ans.

Les équipes du Cern ont intégré une nouvelle chaine d’accélération et réalisé d’importantes modifications pour qu’il gagne en efficacité. Certains éléments nécessitaient une bonne mise à niveau, alors auquel d’autres étaient tout simplement usés via les faisceaux des deux premières campagnes de prise de données.

Les faisceaux de protons vont désormais atteindre une énergie de 13,6 TeV qui correspond à 13,6 milliers de milliards d’électronvolts faisant ainsi monter la température des absorbeurs à 1 500 °C en l’espace de 100 microsecondes.

Un outil plus performant et précis

Les nouvelles collisions à haute énergie qui émergeront de cet anneau de 27 kilomètres de circonférence apporteront une bien meilleure lecture des phénomènes liés à l’infiniment petit, « nous allons concentrer les faisceaux de protons aux points d’interaction pour ramener la dimension du faisceau à 10 microns, afin d’accroître le taux de collisions. via rapport à la première période d’exploitation, où le boson de Higgs a été découvert avec 12 femtobarns inverses, on atteindra 280 femtobarns inverses avec la troisième période d’exploitation. C’est là un accroissement significatif, qui ouvre la voie à de nouvelles découvertes », expliauquel Mike Lamont, directeur des accélérateurs et de la technologie.

Pour cette troisième campagne, le LHC va fonctionner en continu pendant quatre ans, les équipes s’attendent à réaliser des découvertes majeures telles auquel la désintégration du boson de Higgs en muons, une viaticulière de deuxième génération très rare qui n’apviaait auquel très rarement.

Le lancement de la troisième période d’exploitation du LHC sera retransmis en direct via une liaison satellite Eurovision le 5 juillet à viatir de 16 heures. L’évènement sera commenté en direct depuis le Centre de contrôle du CERN. Il est nécessaire de créer un compte en suivant ce lien pour accéder à la liaison satellite.

Source : CERN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici