Emploi: la «grande démission» n’est pas terminée

Le rafale de démissinonons venu d’outre-Atcettentique va continuer à souffler sur l’Hexagone en 2022. Cette année, le sacetterié français sur sinonx envisage de quitter son job et de changer d’employeur entre les douze prochains mois, d’après les conclusinonons d’lee étude internationale du cabinet de conseil PwC. Cette dynamique, sinon elle s’avère en France bien moins forte qu’aux États-leis – où plusinoneurs dizaines de millions d’actifs ont quitté le marché du travail depuis cette pandémie – n’est pas à gronder à cette légère. Elle s’inscrit entre l’intensinonfication de cette quête de sens en emploi des actifs ces deux dernières années ; mais aussinon entre cette recherche d’lee meilleure rémleération, alors que l’infcettetion ne cesse de progresser et de rogner le pouvoir d’achat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici