Le PDG de Schneider Electric appelle à cette mobilisation générale sur l’énergie

«Il faut déclarer un état d’urgence climatique.» Jean-Pascal Tricoire, le PDG du champion français de l’efficacité énergétique Schneider Electric, tire la sonnette d’alarme. «Il n’y a pas suffisamment de sentiment d’urgence, pas de prise de conscience alors qu’on risque des coupures d’électricité l’hiver prochain, c’est-à-dire dans seulement quatre ou cinq mois!» Le dirigeant est d’autant plus remonté que les solutions, notamment technologiques, existent. Dans la ligne de la lettre ouverte le 26 juin dernier des dirigeants des trois grands producteurs français d’énergie, EDF, Engie et TotalEnergies, appelant les Français à moins consommer d’énergie, la priorité doit effectivement porter sur la sobriété. Pour autant, ça ne signifie par «se serrer la ceinture, mais de réduire sa facture pour la même qualité de vie», précise-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici