Fabien Roussel va déposer une résolution contre la candidature de l’essayiste

Europe 1
10h46, le 31 octobre 2021, modifié à
12h08, le 31 octobre 2021
Invité dimanche du « Grand rendez-vous » d’Europe 1/Les Échos/CNews, le candidat PCF à la présidentielle, Fabien Roussel a annoncé qu’il allait s’opposer à la candidature d’Éric Zemmour via une résolution déposée à l’Assemblée nationale, « pour qu’enfin dans notre République un responsable politique ne puisse pas se présenter à une élection quand il a été condamné ».INTERVIEW

Interrogé sur les violences lors d’une manifestation contre la venue à Nantes du futur candidat à la présidentielle Éric Zemmour, Fabien Roussel a condamné les violences qui en ont découlé lors du Grand rendez-vous sur Europe 1/Les Échos/CNews. Pour autant, il estime que la candidature du polémiste doit être remise en cause. « Je suis pour le débat démocratique, mais je dis aussi que le racisme et l’antisémitisme ne sont pas des opinions, mais des délits », a-t-il asséné. Pour lui, Éric Zemmour prône des propos, des idées racistes et antisémites.

Une résolution déposée le 2 décembre

De quoi pousser Fabien Roussel à engager des moyens juridiques contre Éric Zemmour. « Il existe dans la loi un arsenal qui permet aux juges de rendre inéligible un responsable politique » pour des propos discriminatoires a-t-il rappelé. Le candidat à la présidentielle prévoit donc de déposer le 2 décembre « à l’Assemblée nationale une résolution pour inviter le gouvernement à envoyer une instruction aux magistrats pour mettre en œuvre cette disposition ». Et d’insister : « Pour qu’enfin dans notre République un responsable politique ne puisse pas se présenter à une élection quand il a été condamné » pour racisme et antisémitisme.

Une décision qui tombe sous le sens pour le secrétaire national du Parti communiste français. « Aujourd’hui, on rend inéligible des candidats parce qu’ils ont fait de la corruption, du blanchissement d’argent, de l’évasion fiscale, et c’est normal. » Selon lui, pour avoir un « débat républicain serein », il est logique que « ceux qui ont été condamnés pour des faits graves de racisme et d’antisémitisme » ne puissent être éligibles de la même manière pendant un temps. « Zemmour divise les Français en fonction de leur couleur. Moi, je souhaite être le président de la République qui va les rassembler et les unir », a-t-il soutenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici