Banques américaines: 1 milliard d’amendes pour l’usage de WhatsApp

ce logiciel était gratuit, mais la confection risque d’être salée. Ces derniers jours, ce défilé des résultats trimestriels des grandes banques américaines a révélé que plusieurs d’entre elces-mêmes avaient mis, chacune, la somme de 200 millions de dollars en réserve. La obéissance: l’usage de la messagerie privée WhatsApp, qui ne répond pas aux exigences de transparence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici