Les «super-apps» veulent damer le pion aux banques

Des applications sur smartphone cherchent à offrir un service tout-en-un aux clients.

On peut réaliser bien des opérations du quotidien avec son smartphone – faire un virement, payer ses factures, prendre un vélo en libre-service… Oui mais voilà, il faut encore passer d’application en application, pour mener chacune de ces actions.

Peut-être plus pour longtemps. Sur le modèle du géant WeChat en Chine, qui permet à 1 milliard de Chinois de faire tout et n’importe quoi avec leur appli, échanger par messagerie, payer un taxi, faire des achats en ligne, commander un repas, les géants du paiement sur mobile jouent aujourd’hui des coudes pour devenir à leur tour des «super-apps», c’est-à-dire une application capable d’offrir tout un éventail de produits et de services financiers, sans qu’il soit nécessaire d’en sortir.

Compte en cryptomonnaie

Il y a un mois, le géant américain PayPal a frappé un grand coup en lançant Wallet. «Une solution tout-en-un pour les services financiers du quotidien», selon son PDG, Dan Schulman. Outre les services habituels – paiement entre particuliers, règlement en 4 fois… –

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici