Unilever fait sa révolution du travail

Le siège français du groupe adopte une nouvelle organisation qui ne prévoit que 8 jours de présence par mois dans l’entreprise.

Ce mardi matin, après un an et demi de calme presque complet à la Green Station, Helmi Bessaies peut commencer à respirer. Grâce à U Connect, l’application que ce directeur de l’informatique a mise au point avec une poignée de salariés, l’immeuble de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), qui accueille depuis 2015 les 630 salariés du siège du groupe agroalimentaire en France, va retrouver quelques couleurs. Pas seulement parce que le mobilier et les bureaux ont été rénovés de fond en comble cet été. Mais aussi dans la vie quotidienne des équipes: pour la première fois depuis le début de la pandémie, les salariés vont retrouver un peu du lien social et des interactions qui s’étaient émoussés avec le télétravail intensif. C’est en tout cas l’objectif du projet FOTO (Futur Of The Office), qui entre en vigueur officiellement ce 2 novembre après un an et demi de réflexion.

«L’idée était de définir après le bouleversement du Covid comment articuler le présentiel et le distanciel et, surtout, de déterminer

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici