Facebook tire un trait sur son système de reconnaissance faciale

Frappé par un nouveau (et énième) scandale, Facebook cherche à faire son mea-culpa. Il faut dire que les « Facebook Files » sont considérés par certains comme la preuve la plus accablante que le réseau social use de pratiques toxiques pour maintenir sa rentabilité. Les autorités de régulation n’ont d’ailleurs fait qu’effleurer les dizaines de milliers de documents internes qui ont été divulgués par une ancienne employée de l’entreprise, on peut donc s’attendre à des révélations supplémentaires dans les semaines et mois à venir. 

Suppression de plus d’un milliard de modèles de reconnaissance 

Plutôt que de laisser la foudre s’abattre, Facebook semble toutefois vouloir faire preuve de bonne volonté en annonçant la suppression de son système de reconnaissance faciale, « les personnes qui y ont adhéré ne seront plus reconnues automatiquement dans les photos et les vidéos et nous allons supprimer les modèles de reconnaissance faciale de plus d’un milliard de personnes », peut-on lire dans le communiqué publié par la firme américaine.

Cela semble donc plutôt positif pour la protection de la vie privée. Mais on peut tout de même s’interroger sur les diverses explications qui accompagnent cette annonce. Jérôme Pesenti, vice-président de l’intelligence artificielle, explique en substance que le système développé par Facebook est remarquable et que cette suppression sera préjudiciable.

L’un des exemples avancés est pour le moins curieux tant il semble futile face aux enjeux du Big Data : « [la reconnaissance faciale] a donné aux gens la possibilité d’être automatiquement avertis lorsqu’ils apparaissent sur des photos ou des vidéos publiées par d’autres, et a fourni des recommandations sur les personnes à identifier sur les photos. Ces fonctionnalités sont alimentées par le système de reconnaissance faciale que nous arrêtons ». C’est à se demander si certains ont bien conscience de la situation. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici