les chiffres fous d’un succès toujours bien actuel

INTERVIEW

Tout le monde connaît au moins une de ses chansons. Jean-Jacques Goldman fête aujourd’hui ses 70 ans. L’occasion pour Myriam Palomba, directrice déléguée du pôle divertissement du groupe CMI France, de revenir sur le succès de l’un des chanteurs les plus adorés des Français, alors que Télé 7 jours, l’un des magazines du groupe CMI, sort un hors-série spécial sur l’artiste. Au micro de Romain Desarbres dans Europe midi, elle nous livre quelques chiffres qui donne une idée de l’ampleur du phénomène.

« Dix fois la personnalité préférée des Français »

Il a été « dix fois la personnalité préférée des Français, c’est un mythe pour beaucoup de gens » rappelle-t-elle au micro de Romain Desarbres. Si ses apparitions sont de plus en plus rares, Jean-Jacques Goldman a toujours la cote. « On le voit aujourd’hui sur Twitter : son anniversaire est dans les top tweets », abonde Myriam Palomba sur Europe 1.

2 millions d’euros de droits d’auteur par an, 30 millions d’albums vendus

Un succès qui est aussi financier. L’auteur-compositeur perçoit deux millions d’euros de droits d’auteur par an. Une somme énorme, que Myriam Palomba explique notamment par les diffusions en radio, au nombre de « 80 à 90  par jour ». « Jean-Jacques Goldman représente 275 chansons écrites et plus de 30 millions d’albums vendus », détaille la directrice.

Son plus grand succès reste « Quand la musique est bonne », mais l’album le plus vendu est « Entre gris clair et gris foncé », tiré à 2,2 millions d’exemplaires. On ne compte plus le nombre de hits à son actif, de « Quand la musique est bonne » à « Je te donne » en passant par « Je marche seul ».

Jean-Jacques Goldman « à tout âge »

Qui écoute Jean-Jacques Goldman aujourd’hui ? À en croire Myriam Palomba : toutes les générations. « À tout âge, on écoute encore Jean-Jacques Goldman », assure-t-elle. « D’autant plus que des jeunes artistes de la chanson française ont repris certaines de ses chansons » comme M. Pokora, Amel Bent et Christophe Willem. « Les plus jeunes générations connaissent également Jean-Jacques Goldman à travers ces gens-là », affirme-t-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici