La Société des grands magasins réveille les galeries de centre-ville

La foncière rachète des centres commerciaux de villes moyennes.

Quand Maryline et Frédéric Merlin ont visité le centre commercial Espace Grand’Rue, à Roubaix (Nord), en 2018, ce dernier n’avait pas fière allure. Une façade décrépie ouvrant sur un intérieur qui ne l’était pas moins. Un espace délaissé par les clients comme par les commerçants, dont la moitié était partie. Des endroits squattés. Pour la fratrie d’une trentaine d’années à peine, le terreau était… idéal pour se lancer dans le commerce, après quelques années fructueuses dans l’immobilier de bureaux.

«Nous avions repéré de petits centres commerciaux de centres-villes, très bien placés mais délaissés, se souvient Frédéric Merlin, président de la foncière la Société des grands magasins. Des actifs appartenant à des SCPI, des assureurs, où les loyers étaient historiquement élevés mais qui périclitaient.» Le frère et la sœur rachètent le centre commercial de Roubaix en 2018, en même temps que deux autres, à Lille et à Tourcoing. Et commencent à appliquer une recette qu’ils ont ensuite déclinée

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici