« Deux millions de fonctionnaires toucheront cette aide en janvier 2022 »

Pour faire face à la hausse des prix de l’énergie et des carburants, le gouvernement a décidé de verser une « indemnité inflation » de 100 euros défiscalisés afin de préserver le pouvoir d’achat des Français les plus vulnérables. Une aide déterminée au cas par cas et qui concerne également les fonctionnaires. Invitée d’Europe Matin jeudi, Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, a détaillé les modalités de cette mesure pour les agents publics. 

Les salaires inférieurs à 2000 euros nets par mois concernés

« Nous prenons des mesures face à un choc qui n’est pas de notre responsabilité. Notre objectif est d’être sur une aide ciblée et efficace pour les Français qui en ont besoin. Et dans la fonction publique, c’est aussi une question de responsabilité de l’utilisation de l’argent public. Donc on a ciblé deux millions de fonctionnaires répartis dans les collectivités locales. Et j’espère que cette aide sera votée par le Parlement pour être versée en janvier 2022 », a-t-elle assuré. 

Les agents publics ayant perçu une rémunération moyenne inférieure à 2000 euros nets par mois, avant impôt sur le revenu, du 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021, seront concernés par cette indemnité. « Dans notre pays, 50% des gens qui travaillent touchent moins de 2000 euros et 50% touchent plus de 2000 euros. C’est à peu près la même réalité dans la fonction publique », a poursuivi la ministre, assurant que sa mission est « de la rendre attractive ».

Une revalorisation pour 1,2 millions de fonctionnaires 

Dès le 1er janvier 2022, une revalorisation des salaires est également prévue dans la fonction publique. « Elle concerna 1,2 million de fonctionnaires les moins bien payés, qui sont autour du Smic ou juste au-dessus, avec une augmentation de 40 à 100 euros par mois, afin de s’assurer qu’ils ont de nouveau des perspectives de carrière », a poursuivi Amélie de Montchalin. 

 

Par ailleurs, la GIPA (garantie individuelle du pouvoir d’achat) ne sera pas versée pen complément de l’indemnité inflation, a précisé la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques. « Elle n’interviendra que si l’on constate après coup que l’agent public a été payé moins que le Smic. Mais avec les décisions que nous prenons il n’y a plus de fonctionnaires payés sous le Smic donc cette indemnité automatique ne marchera pas », a-t-elle expliqué. 

Le montant de l’indemnité inflation sera identifiable sur une ligne dédiée du bulletin de paie « Indemnité inflation – aide exceptionnelle de l’Etat ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici