Apple : les puces 3 nm arriveront en 2023, avant celles d’Intel

Avec la sortie des puces M1, M1 Pro et M1 Max, Apple a décidé de jouer sur le terrain d’Intel et de s’offrir une alternative intéressante. Ces processeurs maison sont gravés en 5 nm. Devant le retard pris par son fournisseur, Apple devrait proposer une évolution de sa série M1 l’année prochaine, toujours basée sur le même procédé.

Viser la performance

L’optimisation permet de gagner un peu de performance, mais ne peut pas rivaliser avec le passage en 3 nm. À défaut de pouvoir exploiter ce nouveau procédé l’année prochaine, le fabricant prévoit pour des machines de plus grande taille, comme les Mac, d’ajouter une matrice supplémentaire afin de proposer un gain conséquent. Une méthode qui ne pourra pas s’appliquer à tous les appareils en raison de la place requise.

En 2023, Apple et TSMC visent la production de puces à destination des Mac, en 3 nm, pouvant accueillir 4 matrices de 10 cœurs chacune. Selon la feuille de route de la marque à la pomme, les noms de codes de ces puces sont « Ibiza », « Lobos » et « Palma ». D’après le rapport, ces nouveaux processeurs devraient « surpasser très facilement les puces Intel pour les PC grand public. »

Il faudra donc attendre l’iPhone 15, en 2023, pour voir apparaître le procédé 3 nm sur le smartphone de la firme de Cupertino. Cela devrait suffire pour permettre à Apple de garder son avance de performance, mais Samsung devrait également présenter sa propre puce 3 nm la même année.

La course à la puissance continue et Apple semble bien parti pour ne pas lâcher son avance.

Source : 9to5Mac

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici