Avec Equans, Bouygues prend un nouveau virage

ANALYSE – Pour 7,1 milliards d’euros, le groupe acquiert la filiale d’Engie spécialisée dans les services multitechniques.

16 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 96 000 salariés: désormais, le premier métier de Bouygues ne sera plus la construction – son activité historique – mais les services «multitechniques» liés au bâtiment et à l’industrie. Le groupe présidé par Martin Bouygues et dirigé par Olivier Roussat a remporté la compétition organisée par Engie pour vendre Equans, sa filiale dans le secteur. Le vainqueur a misé 7,1 milliards d’euros pour y parvenir, estimant à ce prix la valeur de l’entreprise. L’opération, annoncée dans la nuit de vendredi 5 au samedi 6 novembre, et qui devra obtenir l’approbation des autorités de la concurrence, devrait être finalisée au second semestre 2022.

Cette acquisition d’Equans est un mouvement stratégique majeur pour Bouygues. Le groupe est déjà présent dans les services multitechniques, mais jusqu’à présent il n’y réalisait «que» 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En achetant la filiale d’Engie,il quadruple donc de taille dans ce métier, qui va désormais

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici