Joe Biden obtient 1000 milliards pour les infrastructures

En revanche, le débat sur un grand plan social révisé à 1750 milliards de dollars continue.

À Washington

Avec trois mois de retard, la Chambre des représentants a adopté le plan d’investissement en infrastructuresque le Sénat avait voté en août à une large majorité bipartite. «Dans quelques générations, lorsque l’on regardera en arrière, on saura que c’est aujourd’hui que l’Amérique a gagné la compétition économique du XXIe siècle» affirme Joe Biden, fier de son second grand succès législatif, après le passage en mars de sa loi de 1900 milliards de dollars visant à combattre la pandémie.

Le paquet législatif de 1000 milliards de dollars, étalé sur cinq ans, est moins ambitieux que celui deux fois plus coûteux demandé en mars par Joe Biden. Il va néanmoins permettre de reconstruire des routes, des ponts, des ports ainsi que des réseaux ferrés, électriques et l’accès à internet à haut débit. En fait, il ne comprend que 550 milliards de dollars de nouveaux crédits, puisqu’il reprend d’une part plus de 250 milliards qui n’ont pas été dépensés dans le cadre de la loi anti-Covid. D’autre

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici