Les coopérations entre grands groupes et start-up repartent

INFO LE FIGARO – Les questions environnementales et sociétales sont au cœur des projets.

La crise de Covid-19 marquera aussi un tournant dans les relations entre jeunes et grandes entreprises. En berne il y a un an, avec près des trois quarts des projets communs différés voire stoppés, les collaborations repartent. Et c’est désormais la responsabilité sociale et environnementale (RSE) qui est au cœur de leurs partenariats. Selon l’étude réalisée par le groupe Raise et le cabinet de conseil Bain & Company France, à l’occasion de la remise du prix ce lundi David avec Goliath, 85 % des start-up intègrent cette dimension dans leurs projets d’alliance avec les grands groupes. De leurs côtés, 80 % de ces derniers considèrent ces thématiques particulièrement porteuses. «Les grandes entreprises ne sont plus dans une quête de coopération tous azimuts. Elles se sont structurées dans leurs recherches de start-up, qu’elles choisissent plus matures, avec des business projets robustes», analyse Anne-Sophie Gervais, codirectrice de Raise Sherpas.

Post-crise, les grands groupes accélèrent leur

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 62% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici