Nissan vend ses véhicules plus cher et redevient rentable

Le constructeur japonais rapporte 157 millions d’euros à Renault, son premier actionnaire.

Nissan revient de loin. Le constructeur japonais, dont Renault est actionnaire à hauteur de 43 %, a enregistré un bénéfice net de 413,4 millions d’euros (54,11 milliards de yens) au deuxième trimestre (juillet à septembre) de son exercice, contre une perte nette de 44,4 milliards de yens un an plus tôt à la même période.

Nissan va même apporter 157 millions d’euros de résultat net au troisième trimestre 2021 du constructeur français. Une première depuis le début de la pandémie, qui a aggravé la situation de Nissan et creusé un peu plus les pertes de Renault. Le constructeur japonais avait enregistré une perte de 5,7 milliards d’euros en 2019-2020, puis de 3,4 milliards d’euros en 2020-2021.

Cette fois, Nissan, qui a mis en œuvre un plan de réduction de 20 % de ses coûts fixes d’ici à 2022, prévoit de repasser dans le vert sur l’ensemble de l’exercice 2021-2022, qui s’achèvera fin mars. Il vient de tripler sa prévision de bénéfice annuel à 180 milliards de yens (1,4 milliard d’euros) grâce

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici