Quand Philippe Manoeuvre découvrait que sa fille avait essayé la drogue

Manon Fossat
14h07, le 10 novembre 2021, modifié à
14h07, le 10 novembre 2021

L’ancien rédacteur en chef du magazine Rock & Folk, Philippe Manoeuvre, était l’invité de « Culture Médias » mercredi. Celui qui sort le deuxième volet de son autobiographie « Flashback acide », a raconté le rapport des rockstars aux substances illicite, mais aussi le moment où il a compris que sa fille avait essayé la cocaïne.INTERVIEW

Le critique musical et animateur radio Philippe Manoeuvre était l’invité de Culture Médias mercredi. Alors qu’il sort le deuxième volume de son autobiographie Flashback acide, l’ancien rédacteur en chef a notamment expliqué au micro de Philippe Vandel son choix de faire une suite au premier volet Rock, qui raconte notamment le rapport des rockstars à la drogue. Il s’est également confié sur certaines anecdotes racontées dans son ouvrage. Comme cette fois où il a compris que Manon, sa fille de 19 ans, avait essayé la cocaïne.

« Elle était en train de jeter des journaux. Moi, j’adore la presse donc j’ai commencé à les feuilleter. Et là tombe une paille Mcdo, découpée, avec un peu de ‘truc’ à l’intérieur. Et là, c’était évident », se souvient le critique rock, qui ne cache pas avoir consommé régulièrement des drogues. « Je ne prends plus rien depuis dix ans et je comprends à ce moment-là que ma fille a essayé de prendre de la cocaïne. Donc je deviens fou. »

« J’ai tout fait pour que la drogue ne devienne pas sa priorité »

Philippe Manoeuvre a ensuite expliqué s’être raisonné par rapport sa propre expérience. « Je me suis dit ‘Ben ouais, mais toi tu as vécu tes expériences. Et elle va vivre les siennes’. Et c’est ça le problème, qu’est-ce que je pouvais lui dire le soir à son retour ? », s’est-il interrogé. « J’allais être paterno-chiant. Et puis surtout qui lui parle ? C’est pas comme si je n’avais jamais rien pris ! », a-t-il sourit. 

Résultat des courses, l’ancien rédacteur en chef de Rock & Folk n’a rien dit. « Je me suis dit qu’il allait falloir être gentil avec cette petite personne qui avait besoin de moi, redoubler de tendresse et l’encadrer. On s’est mis à faire plein de choses ensemble, à aller aux concerts, on est partis en Angleterre… Et on n’en a jamais parlé. Mais j’ai tout fait pour que ça ne devienne pas sa priorité. »

Il a enfin expliqué avoir fait lire ce chapitre à sa fille et lui avoir demandé son autorisation avant de publier cette anecdote. « Mais vas-y papa, bien sûr ! », l’a-t-elle rassuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici