« Je n’ai plus de concurrents, je n’ai que des clones »

Europe 1
19h51, le 10 novembre 2021, modifié à
21h38, le 10 novembre 2021
Alors que le congrès LR a lieu dans un peu plus de trois semaines, avec une bataille entre Valérie Pécresse, Xavier Bertrand ou Michel Barnier, Marine Le Pen a ironisé sur la proximité entre son programme et celui porté par les candidats de droite.INTERVIEW

Une pique ironique mais un tacle en bonne et due forme. Mercredi soir, Marine Le Pen a raillé les accointances entre le projet porté par les différents candidats Les Républicains et le sien : d’après la candidate du Rassemblement national, ces idées sont tellement proches qu’elle a l’impression de « lire (son) projet » lorsqu’elle se penche sur les débats entre Michel Barnier, Xavier Bertrand, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse.

Un « concours » de ressemblance à Marine Le Pen

« Il suffit que je lise mon propre projet pour suivre les idées qui se sont exprimées par LR », a-t-elle critiqué. « Je n’ai plus de concurrents, j’ai plus que des clones, maintenant. C’est un concours pour savoir qui va ressembler le plus, en réalité, dans le cadre de son projet, à celui de Marine Le Pen. » Et la candidate RN de dérouler les propositions des candidats sur le moratoire sur l’immigration, sur le « bouclier constitutionnel »…

Pour autant, l’ancienne présidente du Rassemblement national ne s’en « réjouit » pas, car elle « sait très bien que ces gens ne mettront jamais en application ce qu’ils disent », a-t-elle lancé à l’adresse de Michel Barnier, Xavier Bertrand, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse, qui s’affrontent dans une course à l’investiture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici