Darmanin annonce une reprise des contrôles « comme en septembre »

Gauthier Delomez
08h24, le 10 novembre 2021, modifié à
10h53, le 10 novembre 2021

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin annonce sur Europe 1 que les contrôles du pass sanitaire vont se renforcer très prochainement, « comme en septembre ». C’est une demande du président Emmanuel Macron, affirme le ministre, pour contrer l’augmentation du taux d’incidence du Covid-19 partout en France.

Gérald Darmanin serre la vis. Le ministre de l’Intérieur annonce dans la matinale d’Europe 1 que les contrôles du pass sanitaire vont se renforcer très prochainement, « comme en septembre ». C’est une demande du président Emmanuel Macron, affirme le ministre, pour contrer l’augmentation du taux d’incidence du Covid-19 partout en France. « En septembre, il y avait 50.000 personnes qui étaient contrôlées chaque semaine, et 8.000 établissements. Si je regarde les chiffres de la semaine dernière, c’était la moitié, soit un peu moins de 25.000 personnes contrôlées et 4.000 établissements », précise le ministre au micro de Sonia Mabrouk.

« Vu l’augmentation du taux d’incidence, l’hiver arrive et le virus circule plus, le président de la République m’a demandé hier (mardi) de dire aux préfets, aux policiers et aux gendarmes de contrôler davantage comme en septembre. Ce matin (mercredi), une instruction part aux préfets, et je les réunis bientôt pour pouvoir appliquer ces demandes », précise Gérald Darmanin sur Europe 1.

« Le besoin des Français »

Un serrage de vis qui va demander des efforts supplémentaires aux forces de l’ordre, déjà très sollicités. Pour Gérald Darmanin, ce renforcement des contrôles est néanmoins nécessaire : « Le ministère de l’Intérieur est celui de la protection au sens large de nos libertés. La crise sanitaire fait partie des choses qu’il doit gérer (…). Le policier n’est pas là que pour contraindre, pour interpeller, même si c’est sa mission principale. Il est là aussi pour aider la population ».

Et le ministre de l’Intérieur de concéder : « On aimerait tous que les policiers et les gendarmes fassent autre chose. On aimerait tous d’ailleurs faire autre chose que gérer la crise sanitaire ». Malgré tout, Gérald Darmanin apporte toute sa confiance dans les forces de l’ordre. « Les policiers et les gendarmes, dans des conditions difficiles, ont une grande responsabilité et le font. Je vais continuer à leur demander de le faire parce que c’est le besoin des Français. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici