Eric Zemmour dans le viseur de Jean Castex

Jacques Serais
07h30, le 14 novembre 2021, modifié à
07h41, le 14 novembre 2021

Le Premier ministre Jean Castex sera au dîner annuel organisé par le Conseil représentatif des institutions juives de France dimanche. À cinq mois de l’élection présidentielle, l’enjeu est de taille pour le gouvernement qui se retrouve face à un électorat parfois tenté par le vote Zemmour. 

Le Premier ministre ne va pas le nommer, mais c’est bien le polémiste qui sera dans tous les esprits. À l’occasion du dîner annuel organisé par le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) dimanche, Jean Castex fera un discours. Selon l’un de ses conseillers, on comprendra facilement où il veut en venir.

Eric Zemmour, une source de division

À cinq mois de l’élection présidentielle, Eric Zemmour, lui-même de confession juive, est une source de division entre les institutions et la base. Car, si ses propos sur le maréchal Pétain, le régime de Vichy ou encore l’affaire Dreyfus heurtent les sensibilités, ses prises de position sur l’islam et l’immigration trouvent un certain écho chez les Français de confession juive.

Nombre d’entre eux se sentent aujourd’hui menacés par un islamisme grandissant dans l’Hexagone. Mais face aux dérapages du polémiste, le président du Crif, Francis Kalifat, a lancé un appel pour qu’il n’y ait pas une voix juive pour Eric Zemmour. Un message qui ne semble pour l’heure ne pas avoir trouvé de résonance de manière subliminale. Jean Castex pourrait donc appuyer le propos, faisant une nouvelle fois un appel, selon Matignon, à la mémoire collective. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici