D’ici à 2040, la majorité des avions en service seront plus «verts»

Airbus prévoit que les compagnies vont acheter 15.250 avions neufs pour remplacer leurs appareils anciens d’ici à 2040.

C’est une première. Dans sa dernière étude à vingt ans, Airbus a pris en compte l’entrée en service d’avions plus sobres, volant avec des carburants aéronautiques durables (SAF) et à hydrogène. Face à l’urgence climatique et sous la pression de l’opinion publique, en particulier des plus jeunes, les compagnies aériennes se sont engagées à voler sans produire d’émission polluante en 2050. Ce qui va entraîner un «grand ménage» dans les flottes.

Grâce à l’entrée en service d’avions modernes moins polluants, Airbus prévoit que «la grande majorité des avions commerciaux en exploitation seront de dernière génération, contre environ 13 % aujourd’hui, améliorant considérablement l’efficacité en CO2 des flottes dans le monde».

Selon l’étude, les compagnies vont acheter 15.250 avions neufs pour remplacer leurs appareils anciens d’ici à 2040, sur un total de 39 000 appareils commandés. «Le renouvellement des flottes représentera 40 % du marché, contre un tiers en 2019», précise Bob Lange, responsable

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici