Tier marie ses trottinettes aux vélos de Nextbike

Les deux entreprises allemandes donnent naissance au premier acteur européen des micromobilités.

Tier Mobility, le leader européen de la microbilité et des trottinettes électriques, vient de racheter l’allemand Nextbike, pure player du vélo partagé présent dans 28 pays mais pas en France. La start-up, qui a levé 200 millions d’euros (auprès de SoftBank, Mubadala Capital, Novator, M&G) il y a moins d’un mois, a payé cash cette acquisition. « Nous ne pouvons pas donner le montant de l’opération, explique au Figaro Lawrence Leuschner, le PDG et cofondateur de Tier Mobility. Grâce au rachat de Nextbike, nous allons pouvoir proposer aux villes des offres communes de vélos installés, comme les Vélib, sur des stations, et en “free floating”. Ensemble nous serons présents dans 400 villes avec 250 000 véhicules.»

Jusqu’à présent Tier, né à Berlin, a déployé 150 000 trottinettes, vélos électriques et scooters électriques partagés dans 160 villes et 16 pays, en Europe et au Moyen-Orient. Les deux opérateurs vont pouvoir réaliser des économies d’échelle en achetant véhicules et batteries. Le dirigeant

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 62% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici