Huawei pourrait bientôt contourner les sanctions américaines, mais comment ?

L’affaire Huawei couvait depuis 2018, mais c’est en mai 2019 qu’elle a pris une tournure cauchemardesque pour l’entreprise chinoise. Le 15 mai 2019, le président Trump signe un décret qui interdit aux entreprises américaines de s’équiper auprès de fournisseurs étrangers jugés à risque, comme Huawei. Quelques jours plus tard, plusieurs entreprises cessent leur partenariat dont Google.

Une catastrophe pour la marque qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour rebondir. Afin de limiter la casse, Huawei a d’ailleurs cédé la marque Honor qui depuis a renoué avec le succès. À partir de là, Huawei semble travailler sur une nouvelle stratégie pour sauver la division mobile, dont les ventes sont nettement en baisse.

Un système de licences pour contourner le problème

Pour avoir de nouveau accès aux différents composants nécessaires et remplir l’objectif de 30 millions d’appareils vendus l’année prochaine, Huawei pourrait céder sa licence à des entreprises tiers.

Selon Bloomberg, l’entreprise serait en négociation avec Xnova, une marque du groupe de la China Postal and Telecommunications Appliances (PTAC) afin que celle-ci puisse acheter les composants inaccessibles et commercialiser des appareils Huawei sous leur propre marque.

Xnova vend déjà certains appareils Huawei labellisés et un tel accord permettrait, selon des sources proches du dossier, à la marque Nova de proposer les dernières nouveautés Huawei directement. Un bon moyen pour Huawei de contourner les sanctions prises par le gouvernement Trump et de maintenir à flot sa division téléphonie grand public.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’affaire Huawei, toutes les dates clés sont disponibles ici.

Source : techradar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici